Abdelkader Bouazghi présente à Washington la « grande mutation » agricole de l’Algérie depuis 1999

Abdelkader Bouazghi présente à Washington la « grande mutation » agricole de l’Algérie depuis 1999
16 janvier 23:48 2019 Imprimer cet Article

Le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdelkader Bouazghi,  qui se trouve depuis dimanche,  en visite de travail  aux Etats-Unis, a déclaré, hier,  lors d’une conférence débat au niveau du Congrès américain, que « grâce aux différents programmes agricoles initiés par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, l’agriculture algérienne a enregistré des résultats notables qui contribuent à la consolidation de la sécurité alimentaire ».

Abdelkader Bouazghi, en représentant du gouvernement algérien, a mis en exergue «  la politique de réconciliation nationale portée par le président Bouteflika, et  qui a permis à l’Algérie de retrouver sa stabilité et de renouer avec la paix ».

Le premier responsable de l’Agriculture a rappelé aux membres du Congrès américain, les « grandes avancées » de l’agriculture algérienne, qui aspire encore à « poursuivre les efforts consentis afin d’améliorer , et diversifier l’offre, de réduire les importations et de booster les exportations », a-t-il précisé.

La délégation conduite par le ministre de l’agriculture effectuera des visites à de grandes exploitations de production laitière, céréalière, fourragère, de fruits et d’élevage ainsi que des unités de transformation et de conditionnement en Californie.

Abdelkader Bouazghi, a assisté à Washington, au lancement du livre « Algeria &Transatlantic Relations ».

Zahir.A

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.