Ould Kaddour: « nous avons beaucoup transformé l’entreprise Sonatrach »

Ould Kaddour: « nous avons beaucoup  transformé l’entreprise Sonatrach »
31 décembre 12:36 2018 Imprimer cet Article

 

 Le groupe national des hydrocarbures Sonatrach a procédé, dimanche à Alger, à la signature de deux (2) accords avec deux entreprises nationales, ayant pour objet la réalisation d’un projet de développement des champs gaziers de la périphérie de Gassi-Touil, qui compte un ensemble de 47 puits.

Ainsi, ces deux contrats d’Engineering project construction (EPC) portant sur le développement de ces champs ont été signés distinctement avec la société Cosider Canalisation d’une part et l’Entreprise nationale de grands travaux pétroliers (ENGTP), filiale de Sonatrach.

La périphérie de Gassi-Touil, située à 150 km au Sud-Est de Hassi Messaoud, comporte six (6) champs gaziers avec un total de 47 puits et une production d’environ 12,3 millions de mètres cube par jour (MMSm3/j).

Ainsi, le premier accord, liant le groupe pétrolier à la société Cosider canalisation, a été paraphé par le Directeur central engineering et projet management auprès de Sonatrach, Faiz Zane et le P-dg de Cosider canalisation, Fethi Zerouali.

L’accord porte sur la réalisation d’un réseau de collecte pour le raccordement et la mise en production de 25 puits vers le centre de traitement existant au niveau de Rhourde Nouss (Illizi). Son apport total en production de gaz sera de 7 MMSm3/jour, a précisé  Zane lors de la cérémonie de signature.

D’un montant contractuel de prés de 21 milliards de DA, ce premier contrat devrait être livré en décembre 2020 et comprendra la fourniture par Cosider canalisation des études d’ingénierie de détail, la construction et le montage sur site et les essais et la mise en service.

L’ouvrage à réaliser selon les termes du contrat qui lie les deux sociétés comprendra notamment, outre le réseau de collecte, des installations de surface aux puits, 6 manifolds sur champs et 5 jonctions, un poste de sectionnement ainsi qu’un nouveau système Scada, a expliqué M. Zane.

Quant au second accord, signé par  Zane d’une part et le P-dg de l’ENGPT, Messaoud Mokhnache d’autre part, il porte sur la réalisation d’un réseau de collecte pour le raccordement et la mise en production de 22 puits vers le centre de traitement de gaz existant au niveau de Gassi -Touil. Son apport total de production sera de 5,3 MMSm3/j.

D’un montant contractuel de plus de 32 milliards de DA, le deuxième contrat sera achevé également en décembre 2020.

Il est également prévu, à travers les termes de ce contrat en EPC, que l’ENGTP fournisse des études d’ingénierie de détail, la construction et le montage sur site et les essais et la mise en service, et ce, en plus de réaliser des installations de surface aux puits, 4 manifolds sur champs et extension de 2 manifolds déjà existants ainsi que l’extension du système Scada existant, a détaillé le même responsable.

Par ailleurs, il est à noter que le choix porté par Sonatrach sur des entreprises nationales pour la réalisation de ces réseaux de collecte, découle de sa volonté d’atteindre un taux d’intégration de l’ordre de 55% tel que prévu par la Stratégie de la compagnie à l’horizon 2030 (SH2030).

Pour rappel, Sonatrach avait également signé en décembre 2017, des accords avec l’ENGTP, GCB, ENAC, Infratelle et Cosider canalisation pour la réalisation d’un réseau de collecte d’une longueur cumulée de 330 km, pour le raccordement de 50 puits producteurs sur les 154 existants du champ gazier de Tinhert (Illizi).

A l’issue de la cérémonie de signature, le P-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour a expliqué à la presse que ce projet visait également » l’optimisation des installations déjà existantes de la compagnie », notant qu’ainsi les investissements de la compagnie devraient être « moins lourds« .

« Nous utilisons les usines déjà existantes, nous ne réalisons que le réseau de collecte pour acheminer le gaz collecté vers Rhourde Nouss et vers Gassi-touil »,  a expliqué Abdelmoumène  Ould Kaddour à la presse.

Revenant sur les réalisations de la compagnie le long de l’année 2018, le P-dg de Sonatrach a évoqué la stratégie SH2030 d’où découle l’option de faire de la compagnie  » une entreprise gazière« , et ce, outre le développement de la pétrochimie et la signature de certains contrats. « Nous avons beaucoup transformé l’entreprise et nous sommes devenus beaucoup plus dynamiques. Les relations que nous avions avec les partenaires n’étaient pas les meilleures, maintenant les partenaires étrangers veulent travailler avec nous », a noté le P-dg du groupe en prévoyant des partenariats plus intenses en 2019.

Concernant la chute du prix du baril de brut,  le responsable l’a incombé à la hausse des réserves de brut, évoquant les USA et l’Arabie Saoudite qui « inondent le marché« . Selon lui, cette chute des prix pénalise tout le monde.

Zahir.A

 

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.