Affaire Khashoggi: mandats d’arrêt contre des proches du prince héritier d’Arabie saoudite

Affaire Khashoggi: mandats d’arrêt contre des proches du prince héritier d’Arabie saoudite
05 décembre 12:33 2018 Imprimer cet Article

Un procureur turc a réclamé des mandats d’arrêt contre deux membres de la garde rapprochée du prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed Ben Salmane dans le cadre de l’enquête turque sur le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, selon la requête du parquet.

Le bureau du procureur général d’Istanbul a demandé hier l’émission de mandats d’arrêt contre Ahmed al-Assiri et Saud al-Qahtani, les soupçonnant de « faire partie des planificateurs » du meurtre, selon la requête envoyée par le parquet au tribunal.

Les deux suspects saoudiens visés par le procureur turc sont d’anciens hauts responsables proches de Mohammed Ben Salman. Ils ont été limogés en octobre après que Ryad eut admis que Khashoggi avait été tué dans le consulat d’Arabie à Istanbul. L’Arabie saoudite a limogé le 20 octobre le général Ahmed al-Assiri, jusqu’alors chef-adjoint du renseignement saoudien, et Saoud al-Qahtani, ancien conseiller « médias » à la cour royale.

Souaki Talha

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.