Accession de l’Algérie à l’OMC: Djellab explique le « retard »

05 décembre 21:03 2018 Imprimer cet Article

 

 Le ministre du Commerce, Said Djellab, a affirmé ,mardi à Alger, que le retard de l’accession de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) était lié à des choix économiques stratégiques de l’Etat algérien et non pas à des raisons bureaucratiques, citant les mesures de soutien aux exportations nationales et les droits de douanes pour la protection du produit national.

« L’OMC examine le système économique de tout Etat avant d’accepter son accession et chaque Etat doit observer les règles de l’Organisation durant les négociations, ce qui nécessite beaucoup de temps d’autant plus que la partie algérienne s’apprête à défendre ses intérêts durant ces négociations », a déclaré  Djellab en réponse aux membres de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), présidée par Toufik Torche en présence du ministre des Relations avec le parlement, Mahdjoub Bedda, dans le cadre de l’examen du projet de loi de règlement budgétaire 2016.

Répondant aux questions des membres de la commission, le ministre a indiqué que « l’OMC exige à titre d’exemple la réduction des droits de douanes à des taux très bas et la limitation du soutien aux exportations, alors que l’Algérie impose des droits de douanes pour protéger son produit national de la concurrence étrangère et soutient les exportations pour permettre au produit national d’accéder aux marchés étrangers ». « Le retard accusé dans l’accession de l’Algérie à l’OMS est lié aux options stratégiques de l’Etat algérien, notamment en matière d’encouragement des exportations nationales et la protection du produit local »,a précisé  Djellab niant, à ce propos, ½ l’existence de tout problème d’ordre bureaucratique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.