56 journalistes tués en 2018, plus qu’en 2017

56 journalistes tués en 2018, plus qu’en 2017
11 octobre 14:10 2018 Imprimer cet Article

Cinquante-six journalistes ont été tués dans le monde au cours des neuf premiers mois de 2018 en raison de leur activité professionnelle, plus que dans toute l’année 2017 (55), a annoncé aujourd’hui l’ONG Reporters sans frontières (RSF).

« Le nombre alarmant de morts nous rappelle la nécessité urgente de protéger davantage les journalistes. RSF demande la nomination d’un Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies », peut-on lire dans un communiqué. Avec 13 journalistes tués, l’Afghanistan est actuellement le pays le plus meurtrier suivi du Yémen (5). Le Pakistan, la Palestine et la Syrie comptabilisent chacun deux journalistes professionnels tués depuis le début de l’année. Le nombre de reporters tués en Syrie a baissé par rapport à l’an dernier, lorsque 9 journalistes professionnels avaient été victimes du conflit.

Au total, 29 journalistes (52%) ont été tués en zone de guerre ou de conflit armé depuis le début de l’année.

Sofia Alkhodja

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.