Farid Hebouche, ex-président de la commission nationale du karaté Koshiki: « placer la discipline sous l’égide de la fédération de karaté »

Farid Hebouche, ex-président de la commission nationale du karaté Koshiki: « placer la discipline sous l’égide de la fédération de karaté »
07 octobre 12:43 2018 Imprimer cet Article

Le karaté Koshiki ou le karaté contact Koshiki est un style de karaté japonais avec contact, développé vers la fin des années 1970, qui se caractérise par le port d’un équipement de protection.

« Le Koshiki n’est pas uniquement un style, mais aussi une forme de compétition qui offre non seulement une façon dynamique de pratiquer le contact en compétition mais aussi d’améliorer des techniques apprises lors d’entraînements », a souligné Farid Hebouche, ex-président de la commission nationale du karaté koshiki au sein de la fédération algérienne de karaté do.

Les pratiquants de cette discipline sportive regroupés dans  plus de vingt sections sportives, à travers dix wilayas du pays ne peuvent pas faire « leur rentrée sportive », comme tous les autres sportifs : la fédération du karaté koshiki n’existe pas ! C’est regrettable pour une discipline qui a les talents pour décrocher des titres à l’international.

Lors de son passage sur Echourouk news, Farid Hebouche a déploré cette situation qui « dure depuis quatre années.Et pourtant, l’ancien ministre de la jeunesse et des sports , Hadi Ould Ali, avait en son temps  la possibilité de trouver une issue favorable à cette discipline .

Aujourd’hui, les « koshikistes », qui sont en règle au niveau administratif, veulent une place dans le mouvement sportif national. « Nous faisons confiance aux autorités de notre pays, pour permettre à cette discipline qui peut donner des titres à l’Algérie  de se développer  », réitère l’ex-président de la commission nationale de karaté koshiki.

Pour Farid Hebouche , à l’heure actuelle pour booster cette discipline, il n’y a qu’une solution, qui  est d’ «  élargir la commission nationale qui fédère l’ensemble des sections sportives dans un premier temps, et de l’intégrer au sein de la fédération algérienne de karaté (FAK) » . D’ailleurs la fédération algérienne de karaté, est disposée à accueillir les koshikistes en son sein, « le président de la Fak, Slimane Mesdoui est sur tous les fronts pour mettre fin au calvaire des koshikistes ,qui n’a que trop duré », a ajouté Farid Hebouche, qui s’en remet aux autorités sportives du pays.

Rédaction sportive

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.