Des parlementaires britanniques proposent de taxer les fake news

Des parlementaires britanniques proposent de taxer les fake news
28 juillet 19:13 2018 Imprimer cet Article

Une commission parlementaire britannique propose de lutter contre les « fake news » en faisant payer une taxe aux entreprises de l’internet, comme Facebook, Google ou Twitter, et en les dotant d’un nouveau statut d’entreprise pour renforcer leur responsabilité.

« Nous faisons face à une crise quant à l’utilisation des données sur internet et la manipulation de nos informations personnelles », estime la Commission sur le numérique, la culture et les médias (DCMSC) de la chambre des communes, dans un rapport à paraître dimanche mais ayant fuité sur internet, rapporte le Figaro.

« Dans ce monde numérique en rapide évolution, notre cadre juridique actuel n’est pas adapté », constate la commission, qui, au cours des derniers mois, a mené de nombreuses auditions pour prendre la mesure du phénomène des « fake news » et évaluer son impact sur les récents scrutins au Royaume-Uni. « Malgré les inquiétudes, des compagnies comme Facebook ont facilité le travail des développeurs dans la récupération de données d’utilisateurs pour qu’elles soient utilisées sans leur consentement », souligne le président de cette commission, Damian Collins.

Lydia Agoumath

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.