Tunisie: l’inflation joue les trouble-fêtes

20 mai 02:03 2018 Imprimer cet Article

Comparé à l’an dernier, « tout est plus cher, la viande, le poisson » se plaint Moufida, une mère de famille venue s’approvisionner au marché central de Tunis pour les premiers jours de Ramadhan.

L’inflation qui dépasse les 7% depuis plusieurs mois en Tunisie exacerbe une grogne sociale qui s’est traduite en janvier dernier par des manifestations contre la vie chère et des troubles, et le gouvernement fait de son mieux pour que la situation n’empire pas avec la consommation survoltée du mois sacré.

La hausse des prix touche de plein fouet l’alimentation : 8,9% d’augmentation sur un an selon les derniers chiffres de l’Institut national de statistiques tunisien. Le gouvernement l’a bien compris, et pour Ramadhan, il a multiplié les mesures et annonces rassurantes. Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a souligné mercredi dans ses vœux que le gouvernement a pris « les dispositions nécessaires » pour répondre « aux revendications du peuple tunisien à une vie digne et une amélioration du pouvoir d’achat ».

 

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.