Béjaia: insalubrité et problèmes d’hygiène

Béjaia: insalubrité et problèmes d’hygiène
12 mai 11:30 2018 Imprimer cet Article

Le secteur de l’environnement dans la wilaya de Béjaïa constitue une préoccupation constante pour les pouvoirs publics. Ainsi, le chef-lieu de la wilaya, la commune de Béjaïa, qui recèle des moyens humains et financiers considérables, se débat quotidiennement avec des problèmes d’hygiène. Malgré tous les programmes tracés pour mettre fin à l’insalubrité des rues et des quartiers, rien n’y fait. La situation empire de jour en jour.

Sur le plan objectif fixé sur papier, le secteur de l’environnement a mis en place le programme de gestion des déchets municipaux (PROGDEM) lancé en 2001 et la wilaya a bénéficié de 17 opérations sur le PSD. Ce programme s’articule sur la réalisation de centres d’enfouissement techniques (CET) des décharges contrôlées et l’éradication des décharges sauvages. Un incinérateur a été acquis dans ce cadre avec la réalisation d’un parc d’attraction et d’une maison de l’environnement de la wilaya. Pour le centre d’enfouissement technique de la ville de Béjaïa, réceptionné provisoirement en juillet 2012 et mis en exploitation en août 2015, il a été définitivement fermé suite à l’opposition des habitants de Mellala et d’autres associations (commune de Oued Ghir) qui ont constaté des infiltrations d’eau usée dans la canalisation de l’eau potable dans leurs robinets. La décharge contrôlée d’El Kseur est à l’arrêt par les dernières intempéries. La maison d’environnement est réceptionnée provisoirement en attendant le transfert de gestion qui est en cours. Ainsi, la quantité des déchets ménagers produite annuellement sur le territoire de la wilaya est estimée à 713 tonnes/jour. En 2017, les services communaux ont recensé 41 décharges sauvages contre 38  en 2016. Pour les projets d’investissement du privé dans le secteur des déchets, une société SARL Delta Environnement a été créée avec deux centres de traitement de déchets à Tazmalt et à Aokas. Une autre société chargée de la collecte, du tri, du recyclage et de la valorisation des déchets plastiques a aussi vu le jour, de même que 13 entreprises activant dans le domaine de la récupération et du recyclage des déchets. Mais toutes ces sociétés qui possèdent des moyens limités n‘arrivent pas à accomplir convenablement leurs tâches.

Rédaction

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.