Voitures électriques: la Chine veut dominer le marché des batteries

Voitures électriques: la Chine veut dominer le marché des batteries
04 mai 01:48 2018 Imprimer cet Article

Derrière le boom des ventes de voitures électriques, la Chine s’engage dans la bataille des batteries automobiles avec des fabricants géants aux ambitions mondiales, alors que les constructeurs s’inquiètent des tensions sur l’offre de cobalt et des conditions d’extraction en Afrique.

Le géant asiatique, premier marché automobile mondial, vise des ventes annuelles de 2 millions de véhicules électriques ou hybrides d’ici 2020, contre 780 000 unités l’an dernier, via d’ambitieux quotas imposés dès 2019.

D’après le cabinet Boston Consulting, les voitures électrifiées constitueront la moitié du marché mondial d’ici 2030.

Cet essor fulgurant met à l’épreuve l’industrie de la batterie, composant onéreux déterminant l’autonomie du véhicule.

Peu de constructeurs se hasardent à en fabriquer eux-mêmes : le japonais Nissan s’est récemment séparé d’une production engagée avec son compatriote NEC.

Le coût reste prohibitif : « Seuls cinq, six groupes ont l’échelle de production suffisante pour fabriquer des batteries efficacement », explique Trevor Worthington, vice-président de Ford, en marge du salon de Pékin.

Parmi les fabricants de batteries, les mastodontes chinois BYD et CATL (qui compte pour clients Volkswagen, Ford, Daimler…) s’appuient sur le colossal marché du pays…d’autant que Pékin impose aux constructeurs d’utiliser des composants produits localement.

Zahir.A

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.