Pénurie du lait en sachet: le bout du tunnel…

Pénurie du lait en sachet: le bout du tunnel…
14 avril 22:48 2018 Imprimer cet Article

Le ministre de l’agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdelkader Bouazghi avait rassuré les citoyens sur la fin de la tension sur le  lait en sachet, un problème qui empoisonne la vie des Algériens, ces dernières années. « La tension sur le lait en sachet, ressentie dans plusieurs régions du pays, devrait se dissiper dans les tout prochains jours », avait souligné il y a quelques jours, Abdelkader Bouazghi, qui  est connu pour être un responsable qui assure et rassure.

Le département de Bouazghi, qui veut en finir avec ces perturbations, a fait des propositions dans le sens d’un règlement définitif de cet épineux problème.  C’est en tout cas l’objectif gagé à travers cette louable initiative du gouvernement ayant décidé d’augmenter les quantités de poudre de lait fournies par l’Office algérien interprofessionnel du lait (Onil) aux laiteries publiques et privées. D’ailleurs, notre journal, n’a pas cessé d’écrire depuis près de deux ans que le véritable problème se trouve au niveau de l’Onil.

En effet, dans un communiqué publié jeudi dernier sur le portail du Premier ministère, il est précisé que «les laiteries du Groupe public industriel de production du lait et de ses dérivées, Giplait, verront leur approvisionnement en poudre de lait passer de 7.000 à 10.000 tonnes par mois, avec en contrepartie l’augmentation de leur production de lait en sachet de plus de 2 millions à près de 4 millions de litres par jour». Idem pour les laiteries du secteur privé qui, à la faveur du cette même décision du gouvernement, verront leur part d’approvisionnement faire l’objet d’une révision à la hausse. La quantité en poudre de lait qui leur sera octroyée passera en effet de 7.500 à 9.000 tonnes par mois, indique-t-on de même source.

Zahir.A

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.