Hadj-2018: les noms des futurs pèlerins connus

Hadj-2018: les noms des futurs pèlerins connus
11 février 10:27 2018 Imprimer cet Article

Les résultats du tirage au sort pour le pèlerinage 2018 ont été affichés hier matin dans de nombreuses communes des différentes wilayas du pays, annonce le quotidien El Moudjahid.  Cette  étape est aussi attendue que redoutée par des milliers de candidats et qui déterminera officiellement les noms des pèlerins qui auront le privilège d’accomplir le 5e pilier de l’islam cette année.

L’engouement des Algériens pour le pèlerinage aux Lieux saints de l’islam est largement connu, car près d’un million d’Algériens et d’Algériennes ont en effet participé au tirage au sort du pèlerinage depuis  son ouverture le 2 janvier dernier.
On apprend que le nombre de candidats a sensiblement reculé, cette année, par rapport aux années précédentes, en raison du durcissement des conditions exigées par le ministère de l’Intérieur. En effet, et dans le but de donner plus de chance aux citoyens, les pouvoirs publics ont décidé, cette fois, de l’interdire à ceux qui l’ont accompli, ces 7 dernières années.
Aussi, hier, dès 9h, la salle de cinéma Echabab (ex-CASINO), dans la commune d’Alger-Centre, a regroupé pas moins de 2.000  personnes toutes aspirant à voir leur nom affiché dans la liste de hadjis.

«Pour la commune d’Alger-Centre, nous avons enregistré un chiffre global de 1.848 inscrits, dont 1.024 inscrits directement à l’APC, tandis que 824 autres se sont inscrits par internet», a déclaré le  président d’APC, M. Abdelhakim Bettache, à El Moudjahid. Abdelhakim  Bettache a fait savoir qu’une fois le certificat du lauréat du tirage au sort du hadj délivré par les services de l’APC, le hadji doit se rendre à un centre de santé pour effectuer les examens médicaux et les vaccins nécessaires, en vue d’obtenir un carnet de santé et un certificat médical.
Dès l’entame du tirage et le premier couple appelé, des youyous fusent dans la salle avec des «mabrouk aâlikoum» émanant des familles et des amis des heureux élus.

À l’APC de Ben-Aknoun, la chance a souri cette année à 12 heureux élus, alors que 2 inscrits dans la liste de réserve attendront jusqu’à 2019 ; la déception était visible sur de nombreux visages qui n’ont pas obtenu le billet pour s’envoler à La Mecque.
C’était bien le cas de Zoulikha, la sexagénaire, accompagnée de son fils Ziad, qui n’a pas pu retenir ses larmes. «Il ne s’agit pas de ma première tentative, je me suis inscrite 8  fois d’affilée, mais en vain», a-t-elle confié avec tristesse. Les autres déplorent, de leur part, le nombre limité de places  consacrées à la commune de Ben Aknoun.  «Notre commune, qui a connu, ces dernières décennies,  une importante poussée démographique et urbanistique, n’a le droit qu’à 12 places», s’exclame Abdelatif. Un constat qui, selon lui, a  pénalisé des milliers de candidats qui rêvent d’accomplir leur devoir religieux.

Rédaction

 

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.