L’album Lemma, recueil des musiques populaires de la saoura

L’album Lemma, recueil des musiques populaires de la saoura
03 février 01:24 2018 Imprimer cet Article

Une immersion dans le patrimoine musical féminin de la région de la Saoura, décliné en plusieurs genres traditionnels, est proposée par la troupe «Lemma Becharia», dans un premier album Lemma, sorti mercredi. L’album qui se veut un recueil des musiques populaires de cette région du Sud-Ouest algérien réunit douze chanteuses et musiciennes, dont Hasna El-Becharia, autour de six genres musicaux féminins. Il est mené par la chanteuse Souad Asla, à l’origine de ce projet commencé en 2015. La première partie de cet album comporte Sidi Moulana et Mâachouk Nbi, deux morceaux du genre ferda dans sa version féminine. L’auditeur y découvre une ferda basée sur les mêmes rythmes et poèmes que ceux du célèbre groupe éponyme, mais avec une touche d’authenticité plus marquée. Dans cette version, les musiciennes ont adopté la ferda et le mahraz comme   seuls instruments, ainsi que le chant en chœur pour l’interprétation. Dans un esprit plus festif, Zohra Kherabi, Rabea Boughazi ou encore Manrouka Brik proposent des morceaux zefani, très répandu dans les fêtes populaires, à l’image d’El-Hadjadj, porté par une importante section de percussion. Pour sa part, Souad Asla prête sa voix des morceaux du genre melhoun, très proches du chaâbi, avec une mélodie portée par la banjo, joué par Hasna, et coupée par des séquences de déclamations lyriques comme dans   Slat El-Fdjer et Zine Lemma. Souad Asla révèle, dans ce registre, un véritable potentiel pour  l’interprétation du qcid. Héritière de la tradition gnawa, la chanteuse fait en plus découvrir au public de nouvelles poésies propres à la région de la Saoura. Jouant du bendir, la troupe de «Lemma» interprète, pour la première fois, des morceaux de haydous féminin, un genre musical partagé avec le sud-est du Maroc. Au contraire de sa variante masculine, celui-ci se distingue par la présence d’une chanteuse soliste, comme dans le chant des meddahate, et par une instrumentation moins puissante.

Rédaction

 

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.