Aucune preuve que la cigarette électronique augmente le risque de cancer

Aucune preuve que la cigarette électronique augmente le risque de cancer
02 février 01:49 2018 Imprimer cet Article

En matière de cigarette électronique, la recherche avance à tâtons. Si toutes les instances de santé publique s’accordent à dire que le vapotage reste bien moins dangereux que le tabagisme, des doutes subsistent quant aux éventuels risques sanitaires encourus par les adeptes de la cigarette électronique. Très récemment, une étude publiée par des chercheurs de la faculté de médecine de New-York dans la revue PNAS apporte un éclairage nouveau. Selon les scientifiques, la cigarette électronique pourrait être cancérogène. Mais en réalité, ces travaux menés chez la souris et sur des cellules humaines ne permettent pas d’établir un lien de causalité entre la cigarette électronique et la survenue de cancers.

A l’aide d’une machine qu’ils ont mise au point, les chercheurs ont exposé 10 souris à de la vapeur de cigarette électronique pendant trois mois, à raison d’une bouffée toutes les 30° secondes, trois heures par jour, cinq jours par semaine. Selon eux, cela correspond à la quantité de vapeur qu’inhale un utilisateur « modéré » d’e-cigarette sur une période de 10 ans. Les scientifiques ont découvert que l’ADN des souris exposées à la vapeur de cigarette électronique présentait un plus grand nombre de mutations. Cette étude montre qu’une exposition très forte à la vapeur de cigarette électronique peut entraîner des dommages sur l’ADN. Mais ces résultats ne permettent d’établir un lien entre e-cigarette et cancer.

Lydia Agoumath

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.