Moussa Ismaïla Touré, DG de l’agence malienne d’investissements (API-Mali) : « il faut renforcer la coopération Sud-Sud »

Moussa Ismaïla Touré, DG de l’agence malienne d’investissements (API-Mali) : « il faut renforcer la coopération Sud-Sud »
26 janvier 02:09 2018 Imprimer cet Article

La procédure d’investir étant simplifiée, quelle a été l’évolution dans la création d’entreprises au Mali ?

Dans le processus de l’investissement, la création d’entreprise est un passage incontournable. A API-Mali, cet acte se concrétise au niveau du guichet unique (GU) pour la création d’entreprises, les autorisations d’exercice et l’agrément au code des investissements. Le GU a facilité le processus de création d’entreprise et donc de l’investissement.

En 2017 nous avons créé plus de 8000 entreprises. Notre objectif pour 2018 est d’atteindre 10000 entreprises. Cela est le résultat des améliorations apportées dans notre façon de faire, aux réformes pour l’amélioration du climat des affaires et à la reprise économique en cours au Mali.

Le Mali travaille à la réalisation de quelques projets structurants. En quoi consistent-ils ?

Le gouvernement malien a dressé une liste des projets structurants dans les secteurs de l’aménagement urbain, des infrastructures de transport , de l’énergie et de l’agriculture. Ce mouvement positif va continuer et même s’accélérer  avec des projets importants.

Quelle est la place accordée à la coopération Sud-Sud dans le cadre de la réalisation de grands projets au Mali ?

La coopération Nord-Sud joue un rôle important dans l’amélioration des conditions de vie en Afrique, elle ,n’a cependant pas permis aux pays africains de s’approprier la technologie en vue de pouvoir transformer leurs ressources sur place.

C’est dans cette perspective que les nouvelles formes de partenariat, à l’instar de la coopération Sud-Sud, sont considérées par plusieurs analystes comme un outil susceptible de permettre aux pays africains de rattraper le retard accusé en matière de technologie. Nous n’avons donc pas d’autre choix que de continuer à renforcer la coopération Sud-Sud.

Quelles sont les principales mesures adoptées par le Mali pour séduire les investisseurs ?

Le Mali s’est doté d’abord d’un Code des investissements qui a été amélioré au fur des années. Parallèlement à cela, d’importantes réformes ont été menées pour améliorer l’environnement des affaires. C’est un processus continu. La protection des investisseurs, l’amélioration du système financier, une meilleure gestion des questions foncières et la simplification des procédures.

Propos recueillis par Sofia Alkhodja

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.