Anévrisme cérébral: quels sont les signes qui doivent alerter?

Anévrisme cérébral: quels sont les signes qui doivent alerter?
18 janvier 01:34 2018 Imprimer cet Article

Un anévrisme cérébral est une dilatation anormale de la paroie d’une artère, ou plus rarement d’une veine, au niveau du cerveau. Cette distension entraîne la création d’une poche de sang, appelée « sac anévrismal ». Or lorsque les artères se dilatent, elles s’amincissent et se fragilisent. Et plus la paroi est fragile, plus l’artère se dilate. C’est un cercle vicieux. Avec le temps , le mécanisme peut faire craindre une fuite ou, plus grave, une rupture, parfois fatale.

Cette dilatation peut être d’origine héréditaire (environ 10% des anévrismes) ou être lié à une malformation congénitale non héréditaire. Ces anévrismes se créent souvent à des endroits où la pression artérielle est la plus forte, notamment au niveau de bifurcation des vaisseaux. Il existe également des anévrismes abdominaux ou thoraciques.

La rupture d’anévrisme, c’est-à-dire l’éclatement de la poche de sang, entraîne une hémorragie plus ou moins grave et puissante. Il s’agit d’une urgence vitale. Un anévrisme est d’ailleurs le plus souvent découvert lors de sa rupture.

Lorsqu’une rupture d’anévrisme se déclenche, les signes précurseurs peuvent être violents, mal de tête ou une raideur de la nuque. « Mais également, quand un mal de tête violent traîne de façon inhabituelle, il faut aller consulter », précise le Pr Jacques Moret, chef de service honoraire au CHU de Bicêtre. Il faut enfin faire attention à tous les signes qui font penser à un AVC (nausées, vomissements, aphasie, etc…) car la rupture d’anévrisme est classée parmi les AVC hémorragiques.

Il n’existe pas de traitement préventif contre les ruptures de l’anévrisme. Mais comme le note la Société de neurologie « l’anévrisme est une maladie de la paroi des artères et tout ce qui est mauvais pour les artères est mauvais pour l’anévrisme. » Le tabagisme, l’hypertension artérielle, l’excès de cholestérol dans le sang et l’avancée en âge sont donc des facteurs de risques de développer un anévrisme.

Lydia Agoumath

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.