Communauté algérienne établie à l’étranger: coup de starter pour l’acquisition de logements LPP en Algérie

Communauté algérienne établie à l’étranger: coup de starter pour l’acquisition de logements LPP en Algérie
10 janvier 22:01 2018 Imprimer cet Article

Dans une note d’information adressée à la communauté algérienne établie à l’étranger et dont infos-premières  a obtenu une copie, le ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville a mis en application l’instruction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika donnant le droit aux Algériens vivants à l’étranger d’acquérir les logements en Algérie. Ainsi, ces logements sont destinés aux acquéreurs non résidents dans le pays ne possédant pas  la qualité de propriétaires, ni eux ni leur conjoint, sur le territoire national un bien à usage d’habitation, à l’exception d’un logement de type F1, un lot de terrain à bâtir et qui n’ont pas bénéficié d’une aide financière de l’Etat pour l’acquisition ou la construction d’un logement.

Le dossier de demande d’acquisition d’un logement promotionnel public devra être transmis par le postulant à l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI).

Le postulant devra constituer un dossier comprenant une demande d’achat du logement, une copie de la pièce d’identité nationale, un certificat de résidence à l’étranger et une déclaration sur l’honneur signée par le demandeur et légalisée au niveau du consulat du pays de résidence, attestant qu’il n’a pas bénéficié, ni lui ni son conjoint, d’un logement public, d’un lot de terrain ou d’une aide financière de l’Etat pour l’acquisition d’un logement ou dans le cadre de l’auto-construction d’un logement.

La note d’information, qui doit connaître dans les prochains jours une large diffusion en direction des membres de la communauté, indique que l’inscription préliminaire du demandeur doit s’effectuer en ligne à l’issue de laquelle un récépissé de dépôt lui sera délivré avec un numéro d’enregistrement et un mot de passe pour le suivi et l’aboutissement de sa demande. Cette procédure a été proposée par le député FLN de l’immigration, Djamel Bouras, qui est sur tous les fronts pour appliquer les instructions du président Bouteflika relatives à la prise en charge de la communauté algérienne établie à l’étranger.

Le demandeur du LPP aura la possibilité de choisir son logement entre le F3 de 80 m2, le F4 de 100 m2 et le F5 de 120 m2, avec une tolérance de plus au moins de 5 %.

Rédaction

 

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.