OPGI: mise aux enchères des locaux inexploités à Alger, Boumerdès et Tipasa

OPGI: mise aux enchères des locaux inexploités à Alger, Boumerdès et Tipasa
03 décembre 01:34 2017 Imprimer cet Article

Le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, a instruit les OPGI, afin d’entamer l’opération de vente des locaux commerciaux au niveau des nouvelles cités de logements sociaux et participatifs.
Les clés de ces locaux, faut il le rappeler, ont été remises à leurs bénéficiaires depuis quelques années déjà, mais sont restés fermés et non exploités à ce jour.
En effet, le ministre, Abdelwahid Temmar, a instruit les directeurs des OPGI qui ont recensé des locaux inexploités au niveau des logements distribués, sur la nécessité d’entamer les préparatifs pour la mise en vente aux enchères au profit des jeunes et commerçants qui disposent d’un registre de commerce.
Les cahiers des charges relatifs à la vente aux enchères de ces locaux seront disponibles au niveau des OPGI des wilayas d’Alger, Boumerdès et Tipaza ainsi que dans d’autres wilayas, au courant de ce mois en cours.
Selon une source du ministère, le nombre des commerces non-exploités recensés à présent, avoisine les 1.000 concernés par l’opération de mise en vente. S’agissant du prix de vente, ceux-ci varient entre 190 et 300 millions centimes, alors que la superficie de ces locaux se situe entre 25 et 40 mètres carrés, et concernent toutes les activités commerciales.
Il convient de préciser par ailleurs, que les OPGI procèderont à la vente des clés aux nouveaux bénéficiaires qui devront verser un loyer mensuel de 2.000 à 3.000 DA, avant d’approuver l’opération de vente par les services du ministère de l’habitat et l’attribution définitive des commerces à leurs propriétaires.
Il convient de souligner, par ailleurs, que toute personne physique qui occupe régulièrement un bien immobiliers de l’Etat ou de l’OPGI, qu’il s’agit d’habitation, d’un local commercial, artisanal ou professionnel, peut demander l’achat du bien en question dans le cadre de la formule «cession des biens de l’Etat».
En effet, de nouvelles mesures incitatives ont été mises en place pour relancer de plus belle un dossier, un peu à la traîne, convenons-en, et ce depuis le lancement, en mai 2013, de l’opération de cession des biens des OPGI.
Rédaction

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.