Isabelle Werenfels, politologue et membre de l’institut allemand pour la politique: « le Think Tank n’a pas d’ambition politique »

Isabelle Werenfels, politologue et membre de l’institut allemand pour la politique: « le Think Tank n’a pas d’ambition politique »
29 novembre 03:22 2017 Imprimer cet Article

« Les conditions de réussite des Think Tank », était le thème de la matinale du Cercle d’action et de réflexion autour de l’entreprise (CARE) . Cette matinale a été animée par le Dr Isabelle Werenfels , politologue et directrice de la division Moyen-Orient et Afrique à l’institut allemand pour la politique et la sécurité internationale.

Quel bilan peut-on faire aujourd’hui de l’activité des Think Tanks ?

Il faut admettre que les Think Tanks et les fondations politiques jouent un rôle original dans la production des idées. Aujourd’hui ce n’est plus cet « animal étrange », le Think Tank est le lieu où débattent ensemble des femmes et des hommes de différents horizons. Ce lieu n’a aucun autre objet que le débat lui-même.

En ce qui concerne notre Think Tank, nous travaillons sur le long terme, nous produisons énormément, tout est sur notre site, hormis, un document qui est destiné uniquement à une trentaine de décideurs, il s’agit des projections pour l’année suivante. Le gouvernement allemand ainsi que le Bundestag prennent en compte nos recommandations. Une précision : nous n’avons aucune ambition politique, notre seule ambition est de faire passer notre message.

Les Think Tanks sont-ils réellement indépendants des pouvoirs politiques ?

Le fonctionnement doit obéir à des mécanismes de gouvernance. Je m’explique, être financé par le gouvernement n’altère en rien notre liberté d’action.  L’argent du gouvernement ne nous prive pas de notre liberté d’agir, bien au contraire. Vous savez en Allemagne, il y a autant d’opinions que de ministres ! De nombreux ministres du gouvernement ne partagent pas la position de la chancelière sur la question palestinienne, par exemple.

Comment se fait la sélection des membres d’un Think Tank, le vôtre par exemple ?

Ce n’est pas le président du Think Tank qui choisit les membres.  Il existe au sein de notre Think Tank, un comité de sélection, qui est composé d’une dizaine de personnes au maximum. Il y a des critères à respecter. Le comité de sélection travaille en toute transparence. Il faut savoir que le processus de sélection peut être long.

Lorsque le débat public souffre en étant cloisonné, le Think Tank est-il la solution idoine ?

Les sociétés d’aujourd’hui ont besoin de débattre, le Think Tank est cet espace de débat et de réflexion. Etre un carrefour, telle doit être la vocation du Think Tank, où tous les membres acceptent un débat véritable qui fait progresser la réflexion de tous.

Propos recueillis par Sofia Alkhodja

 

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.