Les câbles sous-marins, autoroutes vitales de l’Internet mondial

Les câbles sous-marins, autoroutes vitales de l’Internet mondial
27 novembre 02:16 2017 Imprimer cet Article

Ils sont les artères indispensables de la société de l’information dans laquelle nous vivons. Aujourd’hui, le « cyberespace », ça se passe sous les mers et les océans : des milliers de kilomètres de câbles sous-marins qui assurent environ 99% des communications intercontinentales, qu’il s’agisse d’Internet ou de la téléphonie. Dans le monde, il y aurait environ 430 câbles sous-marins en service, selon le centre de recherche Telegeography. Ces autoroutes de fibre optique, qui s’étirent sur des milliers de kilomètres sous les océans, constituent le lien indispensable entre les réseaux de télécommunications terrestres du globe. Leur importance va crescendo, dans le sillage de l’accélération effrénée des échanges numériques. Entre la croissance du nombre d’internautes, l’explosion de la vidéo ou la multiplication des terminaux et autres objets connectés, le spécialiste américain des réseaux Cisco juge que le trafic internet mondial aura troplé en 2020 par rapport à 2015 !

Dans ce contexte, les câbles sous-marins, vecteurs physiques de ces flux d’information, sont vitaux pour le bon fonctionnement de la société et de l’économie. Les autoroutes de fibre optique sous-marines constituent avec une autre « avancée majeure », celle du porte-conteneurs géant, le socle de la globalisation.

C’est logiquement, lorsque des incidents surviennent sur ces câbles qu’on mesure leur importance. En 2008, l’Egypte a ainsi perdu plus de la moitié de son réseau Internet pendant plusieurs jours, après la coupure de deux câbles sous-marins. L’Arabie saoudite et l’Inde ont également été affectées.

Depuis quelques années, les opérateurs télécoms ne sont plus les seuls à investir dans les câbles sous-marins. Selon, La Tribune.fr, certains géants du Net veulent désormais disposer de leurs propres tuyaux sous les mers. D’ici peu Facebook et Microsoft vont notamment mettre en service Marea, un câble de 6600 km entre les Etats-Unis et l’Europe. L’ouvrage offrira une capacité absolument monstrueuse de 160 térabits par seconde. D’ailleurs aux yeux de nombreux gouvernements, les câbles sous-marins sont perçus comme des actifs éminemment stratégiques, ce sont des infrastructures essentielles pour la société de l’information et la bataille du cyberspace.

Lydia Agoumath

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.