Aphtes et yeux rouges: Il y a risque d’inflammation des vaisseaux

Aphtes et yeux rouges: Il y a risque d’inflammation des vaisseaux
14 août 03:38 2017 Imprimer cet Article

« Avez-vous eu des aphtes récemment ? » C’est sans doute la question la plus saugrenue qu’un ophtalmologue peut poser à un patient qui se plaint de ses yeux rouges, mais elle est indispensable s’il soupçonne une maladie de Behçet.

Cette pathologie inflammatoire rare, dont les conséquences peuvent être graves pour les yeux, débute en effet presque toujours par des aphtes à répétition qui passent le plus souvent inaperçus. Elle touche environ 6 personnes sur 10 000 en Europe, plus d’hommes que de femmes. Ce chiffre varie beaucoup d’un pays à l’autre, cette pathologie étant plus fréquente le long de la route de la soie. L’âge moyen de survenue de la maladie est d’environ 30 ans, avec de rares cas de formes infantiles. Elle a longtemps inévitablement mené à la cécité, mais l’amélioration des circuits de soin, qui permettent un diagnostic précoce, ainsi que le développement des traitements anti-inflammatoires ont conduit à une prise en charge satisfaisante lorsque les patients sont rapidement identifiés.

Un œil rouge accompagné de douleur et de baisse de l’acuité visuelle doit ainsi évoquer une uvéite, un événement rare et sérieux qui doit mener rapidement dans un centre hospitalier spécialisé. Dans la maladie de Behçet, l’uvéite peut se présenter sous diverses formes non spécifiques, à l’avant ou à l’arrière de l’œil. Cette maladie se caractérise en effet par une atteinte des vaisseaux sanguins, artères et veines des plus petites au plus grosses, dont les parois inflammatoires laissent passer de nombreux globules blancs qui s’y accumulent. Ils s’obstruent alors peu à peu, jusqu’à être incapables d’alimenter les tissus environnants qui finissent par se nécroser et perdre leurs fonctions naturelles.

Une aphtose récurrente, buccale ou génitale, est donc l’une des premières manifestations de la maladie de Behçet. Elle peut également provoquer des troubles de la peau, que les patients décident souvent d’ignorer car, comme les aphtes, ces symptômes ne semblent pas graves.

L’inflammation des vaisseaux de la maladie de Behçet peut avoir des conséquences graves, rarement mortelles lorsqu’elle atteint le cerveau. Selon Le Figaro,  Ces formes gravissimes apparaissent en général après plusieurs années d’évolution sans traitement de la maladie, qui d’abord atteint l’œil dans la très grande majorité des cas.

Lydia Agoumath

  Categories:
Voir plus d'articles

A propos de l'auteur

La rédaction
La rédaction

Voir Plus d'Articles
Ecrire un commentaire

0 Commentaire

Aucun commentaires pour l'instant

Vous pouvez être le premier à démarrer une conversation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre aucunes données ne seront pas partagées avec d'autres personnes.
Tous les champs sont requis.